ACCUEIL  > COMMUNIQUES  >  CNC: La fermeture de la station radio "Planète FM" et l’interdiction formelle de micro durant cette période à Mr. Mandian Sidibé
CNC: La fermeture de la station radio "Planète FM" et l’interdiction formelle de micro durant cette période à Mr. Mandian Sidibé
Vendredi 31 Mai 2013

DECISION

N° 005 / SP / CNC / 05 / 2013

LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION

- Statuant en plénière en matière de régulation ;
- Après en avoir délibéré conformément aux lois et textes règlementaires ci-après :
- La loi organique L/91/05/CTRN du 23 décembre 1991 en son Article 78 ;
- Le Décret D/98/204/PRG/SGG du 1er/10/1998, portant nomination des membres du CNC ;
- Le Décret D/2011/012/PRG/SGG du 08 janvier 2011, portant nomination de la Présidente du Conseil National de la Communication (CNC);
- Considérant les manquements graves à l’éthique et à la déontologie dans les émissions interactives «La Ronde des journalistes» et «Palabre» sur les antennes de la Radio «Planète» FM par le journaliste animateur Monsieur Mandian Sidibé qui s’est illustré dans la violation de l’éthique et la déontologie, l’incitation à la haine et la violence ;
- Après de multiples appels à la retenue par le Conseil National de la Communication ;
- En dépit de la suspension de l’émission «La Ronde des journalistes» pour une semaine ;

DECIDE

Article 1er : La fermeture de la station de la radio «Planète FM» pour un (1) mois
Article 2 : L’interdiction formelle de micro durant cette période à Mr. Mandian Sidibé sur toutes les radios, publiques et privées en activité en République de Guinée.
Article 3 : Tout contrevenant s’expose aux sanctions prévues par les lois précitées.
Article 4 : La présente Décision qui prend effet à compter de la date de sa signature, sera enregistrée et publiée partout où besoin sera.

Conakry, le 30 Mai 2013

Pour le Conseil National de la Communication

La Présidente





Mme Martine CONDE

 
 


Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo:

Commentaire:

Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  

Lire les commentaires

le 0000-00-00(00:00:00)

le 0000-00-00(00:00:00)


ARCHIVES

 
LES INFOS D'AFRIQUE ET DU MONDE

La Côte d’Ivoire a peur de la fièvre Ebola

Selon l'OMS, l'épidémie d'Ebola devrait durer 2 à 4 mois

TOGO: le Premier ministre fait le point des mesures préventives avec tous acteurs impliqués contre Fièvre Ebola

Visite surprise à l'ambassade de Côte d'Ivoire Tué à Abidjan, le « fantôme » du Président Ouattara apparaît à Paris

Violences conjugales au Ghana: 770 hommes battus par leurs épouses en 2013

AFRIQUE : L’armée centrafricaine lynche à mort un jeune homme à Bangui

Côte d'Ivoire: « Laurent Gbagbo a constamment souffert d’un manque de légitimité politique » dixit Guillaume SORO

USA : Sous l’emprise de la drogue, elle violait ses enfants devant des clients

Centrafrique: Nguendet, président par intérim, au camp de déplacés de Mpoko

Eusebio, la légende du football portugais, est décédé

Les Devises

Communiqué de presse de la banque centrale de la République de Guinée sur les cours de référence des principales devises du 16/04/2014, liste N°075/2014,1Franc C.F.A(XOF)=14,8094GNF

selon le Communiqué de presse du 16 Avril 2014 de la banque centrale de la République de Guinée 1USD=7037,8425 GNF

selon le Communiqué de presse du 16 Avril 2014 de la banque centrale de la République de Guinée 1Livre Sterling britanique(GBP)= 11 766,5439 GNF

selon le Communiqué de presse du 16 Avril 2014 de la banque centrale de la République de Guinée 1Dollar Canadien(CAD) =6 409,1118 GNF

selon le Communiqué de presse du 16 Avril 2014 de la banque centrale de la République de Guinée 1Euro=9 714,3360 GNF

selon le Communiqué de presse du 16 Avril 2014 de la Banque Centrale de la République de Guinée 1DTS=10 894,8472 GNF

Communiqué de presse de la banque centrale de la République de Guinée sur les cours de référence des principales devises, liste N°075/2014,1Franc suisse (CHF)=7 987,5681GNF

Communiqué de presse de la banque centrale de la République de Guinée sur les cours de référence des principales devises, liste N°075/2014,1 Rial Saoudien (SAR)=1 876,7573GNF

Flash infos 1

Flash infos 2

DECRETS PRESIDENTIELS

Décret D 2013 N°121/PRG/SGG portant convocation du corps électoral pour les élections législatives

DECRET/D/2013/N°023/RPG/SGG PORTANT CREATION ET COMPOSITION DE LA COMMISSION NATIONALE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROCESSUS DE TRANSITION DE LA DIFFUSION ANALOGIQUE VERS LE NUMERIQUE

Reportage 1

LE CONSEIL DES MINISTRES

Conseil des Ministres ce jeudi 02 mai 2013

Conseil des Ministres du Mardi 26 février 2013

Conseil des Ministres du 07 janvier 2013

Compte rendu du Conseil des Ministres

Conseil des Ministres - Rapport 2

Conseil des Ministres - Rapport 1

Ministre Délégué de Guinéens de l'Etranger
RAPPORT DE MISSION
COMMUNIQUES

COMMUNIQUE N°3 : Visite de travail et d’amitié du roi Mohammed VI

COMMUNIQUE N° 2 : Visite du roi Mohammed VI à Conakry

COMMUNIQUE NO 1: Visite du Roi de Maroc en Guinée

COMMUNIQUE de la Présidence de la République sur la convocation de la session inaugurale de l'Assemblée Générale

Communiqué de Presse

COMMUNIQUE DE L’UNITE DE GESTION DU PROGRAMME DU COMITE NATIONAL DE PILOTAGE DE LA REFORME DU SECTEUR DE SECURITE (CNP-RSS)

AMC finalise l'Etude d'Impact Environnemental et Social du Projet Bauxite de Koumbia avec le Gouvernement de République de Guinée

CNC: La fermeture de la station radio "Planète FM" et l’interdiction formelle de micro durant cette période à Mr. Mandian Sidibé

Conseil des Ministres jeudi 09 mai 2013

Communiqué du Ministère des Mines de la République de Guinée SIMANDOU SUD : LE PROJET DE CADRE D’INVESTISSEMENT TRANSMIS AUX PARTENAIRES


Création d'emploi 2010-2012: Communiqué du Ministère de l'emploi, de l'enseignement technique et de la Formation professionnelle

Le programme de gouvernement du Président de la république met un accent prioritaire sur la promotion de l’emploi en général et de l’emploi des jeunes en particulier.
Cependant, cet objectif ne pouvait être envisagé qu’après la création d’un minimum de croissance elle-même tributaire du rétablissement des grands équilibres macro-économiques, de la reprise de la coopération internationale et des investissements directs étrangers.
Au fur et à mesure que le gouvernement a œuvré à créer les conditions de cette croissance, l’environnement des affaires et l’économie se sont améliorés au point de faire redémarrer le marché de l’emploi, de manière certes modeste mais très significative.
Aujourd’hui, les services publics de l’emploi sont en mesure de fournir des statistiques fiables et vérifiables sur la base de la collecte et du recoupement de données auprès de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, du Registre du Commerce et du Crédit Mobilier, de la Fonction publique et de certains Ministères pourvoyeurs d’emplois directs (Agriculture, Jeunesse et Emploi jeunes).
Au total, au moins 42 992 emplois directs ont été comptabilisés à la suite du décompte suivant :
Caisse Nationale de Sécurité Sociale : 12102 nouveaux emplois déclarés
Les entreprises étant soumises à l’obligation de déclarer leurs travailleurs à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, la variation d’une année sur l’autre dans les déclarations faites à cet organisme sont des éléments fiables d’évaluation des emplois créés (ou détruits) sur une période donnée. A partir de deux requêtes sur la base de données de la CNSS, deux séries de fichiers ont été édités : un récapitulatif annuel des entreprises ayant déclaré leur travailleurs (de 2010 à 2012) et un autre concernant les employés déclarés par ces entreprises sur la même période.
Il ressort de l’analyse de ces documents qu’entre fin 2010 et décembre 2012, 1149 entreprises se sont enregistrées à la CNSS et 12102 travailleurs supplémentaires ont été déclarés par ces entreprises.
Fonction Publique : 6002 nouveaux fonctionnaires recrutés
En 2011 : 3500 recrutés pour le compte de l’Education, 1296 pour le compte de la Santé et 186 pour le compte de la Justice.
En 2012 : 1020 recrutés pour divers ministères.
Précision importante ; Ces recrutements (6002 au total) ont été effectués en accord avec les institutions de Bretton woods et correspondent à de réels besoins de notre administration.
Registre du Commerce et du Crédit Mobilier : 12036 emplois créés par l’entreprenariat
L’intervalle entre fin 2010 et décembre 2012 a vu la création de 12063 entreprises, chacune d’entre elle correspondant au minimum à un nouvel emploi.
Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi jeune et des Sports : 12933 emplois directs créés, 7604 pris en compte
Le Ministère chargé de la promotion de l’emploi jeune a initié plusieurs projets d’accompagnement et d’encadrement des jeunes qui ont débouché sur la création de plusieurs emplois directs. Seuls ceux qui ne recoupent pas les créations d’emplois enregistrées à la CNSS et à la Fonction publique ont été pris en compte. De même, l’accompagnement des jeunes à la création d’entreprises a déjà été comptabilisé dans les statistiques du RCCM et n’a donc pas été pris en compte.
Ministère de l’Agriculture : 5248 emplois
4448 travailleurs temporaires ont été recrutés pour les travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO), notamment pour l’entretien des pistes rurales.
Par ailleurs, l’appui aux campagnes agricoles 2011 et 2012 a entrainé un nouvel intérêt pour le secteur primaire. C’est ainsi que 800 conseillers ont été mobilisés pour accompagner les paysans.
Bien entendu, l’accroissement de la production agricole cette année a également créé des milliers d’emplois temporaires et durables. L’encadrement qui est actuellement mis en place permettra de les recenser avec précision et de les comptabiliser à l’avenir.
Emplois directs, indirects et induits
A ces 42 992 emplois directs ainsi créés, il faut ajouter les emplois indirects et induits qui suivent automatiquement toute création d’emploi selon des ratios variables en fonction du secteur d’activité (ex : dans les activités d’extraction le ratio est de 4 emplois indirects pour 1 emploi direct)
Il est également très important de noter que les présentes statistiques ne prennent en compte que les données disponibles du secteur formel, c’est à dire celles des entreprises ayant fait la démarche de déclarer leurs travailleurs à la CNSS (A titre d’information, il existe aujourd’hui plus de 7000 entreprises enregistrées à la Direction nationale de Impôts). Il faut également rappeler que le secteur informel, qui représente plus de 50% du PIB des économies subsahariennes, reste le premier pourvoyeur d’emplois en Afrique et qu’il n’est pas pris en compte dans ces statistiques.
Les perspectives de 2013
Pendant que le secteur des travaux publics et de l’agriculture continueront à être les grands pourvoyeurs d’emplois qu’ils ont commencé à être cette année, l’année 2013 verra le démarrage de grands projets créateurs d’emplois. Quatorze concernent le secteur minier et demanderont au moins 90 000 travailleurs pour les phases de construction.
Ainsi, le projet China Power Investment, dont l’étude d’impact environnemental vient d’être validée exigera 8000 ouvriers pour cette phase cruciale. Au niveau de l’hôtellerie-tourisme, les 9 hôtels actuellement en projet ou en rénovation nécessiteront plus de 1600 travailleurs en phase d’exploitation et le double en phase de construction. La création de 4 villages artisanaux donnera de l’emploi à plus de 3500 artisans. Cependant, l’un des catalyseurs de l’emploi en Guinée viendra de la promotion du secteur privé et de la reprise des investissements directs étrangers. L’amélioration de notre classement « Doing Business » par la Banque Mondiale est un signe encourageant en ce sens.

Facebook

www.actuconakry.net

www.conakrylive.info

www.guineesite.com

www.safricar.com

You Tube